Dans la famille des bons plans étudiants qu’on oublient trop facilement, il y a la revente des livres de l’année précédente. En effet, en plus de la liste des bouquins de l’année, vous devez acheter le livre du prof « indispensable pour avoir toutes les clés » (et qui coûte cher). Ce livre s’est révélé être la même chose que vos prises de notes, donc l’année suivante à moins d’être un amoureux des livres, pourquoi ne pas les vendre ? En plus ça fera de la place. Pour s’en débarrasser vous avez bien sur les librairies spécialisées type Gilbert Joseph, et les sites de reventes d’objet d’occasion Amazon, Priceminister, etc.. Aussi certaines associations et syndicats de votre fac se chargent de la transaction, renseignez-vous.
Recherchez les tarifs en usage dans votre région. En votre qualité d'étudiante à l'université, vous pourrez appliquer un taux plus élevé, particulièrement si vous poursuivez des études en éducation, en psychologie, dans le secteur paramédical, en soins infirmiers ou si vous avez un certificat valide en secourisme ou en réanimation cardiorespiratoire (RCR). Dans certaines villes, vous pourrez gagner jusqu'à 15 € l'heure [12].
Posez votre candidature pour obtenir une bourse d'études ou une subvention. Beaucoup d'étudiants pensent qu'ils ne sont éligibles qu'au financement auquel ils ont postulé initialement. C'est une erreur ! Souvent, il y a de nouvelles possibilités de bourses aux étudiants en fin de cycle, mais ces possibilités ne sont pas toujours largement diffusées. Vous pouvez aussi prétendre à bénéficier de l'une des bourses ou des subventions qui sont proposées par des groupes en dehors de votre université.
×