C’est ainsi que vous convaincrez vos prospects d’acheter. Ce que vous voulez faire ici est d’examiner le produit et de souligner les avantages de le posséder. En gros, vous voulez que vos clients potentiels s’assurent que lorsqu’ils auront effectué leur achat, ils auront pris la bonne décision. Par conséquent, il est de la plus haute importance que le produit soit de haute qualité et qu’il respecte la promesse ou la réclamation présentée sur la page de vente.
Au Japon, personne ou presque ne voit d’objection à une telle augmentation. Même les gens hostiles à l’arrivée de travailleurs étrangers et d’immigrants dans l’Archipel se réjouissent de l’afflux de ces « étudiants venus de l’étranger ». Pour eux, c’est quelque chose de positif, au même titre que la multiplication des touristes étrangers. Mais que diraient-ils s’ils savaient que la majorité de ces étudiants sont là non pas pour apprendre le japonais mais pour gagner de l’argent, qu’ils se font exploiter, qu’ils prolongent leur séjour illégalement au-delà de la date d’expiration de leur visa et qu’ils vont même jusqu’à commettre des délits ?

Dans la famille des bons plans étudiants qu’on oublient trop facilement, il y a la revente des livres de l’année précédente. En effet, en plus de la liste des bouquins de l’année, vous devez acheter le livre du prof « indispensable pour avoir toutes les clés » (et qui coûte cher). Ce livre s’est révélé être la même chose que vos prises de notes, donc l’année suivante à moins d’être un amoureux des livres, pourquoi ne pas les vendre ? En plus ça fera de la place. Pour s’en débarrasser vous avez bien sur les librairies spécialisées type Gilbert Joseph, et les sites de reventes d’objet d’occasion Amazon, Priceminister, etc.. Aussi certaines associations et syndicats de votre fac se chargent de la transaction, renseignez-vous.
Une autre forme de gardiennage est d'être un aubergiste intérimaire. Les aubergistes intérimaires sont des gens qui interviennent pour les propriétaires de chambres d'hôtes quand ils ont besoin d'être à l'extérieur de la ville pour assister à une conférence, s'occuper des affaires familiales ou simplement prendre une pause à court ou à long terme pour se reposer et se ressourcer.
Pour se faire un peu d’argent, bon nombre d’étudiants travaillent à côté de leurs études, mais ce n’est pas chose facile. Il est évident que peu d'étudiants disposent de moyens suffisants pour financer leurs études, surtout s’ils n’ont pas la chance de bénéficier d'une bourse d’études. La seule issue qui s’offre à eux est de concilier leur statut d’étudiant à un travail à mi-temps. Voici quelques idées de métiers que vous pouvez pratiquer durant votre temps libre.
Et vous oubliez une toute nouvelle façon de se faire un peu d’argent. Il s’agit de livrer des colis pour d’autres particuliers tout simplement. Je fais un trajet du point A au point B, quelqu’un me contacte car il est intéressé par mon trajet et me demande si je peux prendre avec moi un colis et le livrer. Une fois le colis donné à son destinataire, je touche une petite rétribution qui me permet de payer l’essence et ou le péage. Voilà, c’est simple et tout est sécurisé. Je vous conseille le site http://www.colisbree.com.
Tirez avantage de vos compétences en informatique et en saisie de données. Si vous êtes un dactylographe rapide et précis, si vous êtes inventif pour la création graphique ou si vous pouvez produire des tableaux et des diagrammes pour représenter des données, vous pourrez améliorer vos propres compétences et gagner de l'argent en enseignant et en aidant vos camarades à réaliser leurs travaux.
×