Au Japon, personne ou presque ne voit d’objection à une telle augmentation. Même les gens hostiles à l’arrivée de travailleurs étrangers et d’immigrants dans l’Archipel se réjouissent de l’afflux de ces « étudiants venus de l’étranger ». Pour eux, c’est quelque chose de positif, au même titre que la multiplication des touristes étrangers. Mais que diraient-ils s’ils savaient que la majorité de ces étudiants sont là non pas pour apprendre le japonais mais pour gagner de l’argent, qu’ils se font exploiter, qu’ils prolongent leur séjour illégalement au-delà de la date d’expiration de leur visa et qu’ils vont même jusqu’à commettre des délits ?

C’est peut-être l’emploi à temps partiel le plus sympathique : premièrement vous devez jouer avec des enfants, et si ils sont déjà couchés vous n’avez plus qu’à vous relaxer dans le canapé et regarder la télévision. Alors que pendant ce temps, vos copains sont en train de travailler dur au supermarché ou de faire la vaisselle dans un restaurant. Ici ce n’est que du plaisir! Les étudiantes de ma ville prennent 10€ de l’heure pour garder les enfants. Un vendredi et un samedi soir de garde de 19h à minuit et vous avez gagné 100€. Le site babysits est un site parfait pour vous inscrire.


et moi je dis faut en prendre et laisser , car inscrire qu’un enfant peut gagner de l’argent en repondant a des mails remunérés par exemple je trouve cela très déplacés. maman de 3 ados et pour ma part travailler avant 16ans je trouve cela limite, ou alors il faut bien encadré l’enfant pour ne pas le démoraliser du monde du travail , donc attention il faut une écoute de l ado pour qu’il ne fasse pas n’importe chez n’importe qui, a 14 ans on reste vulnérable et des personnes qui profitent y’a pleins .

Si vous êtes un geek de la technologie et que vous achetez beaucoup de nouveaux produits, vous pouvez peut-être faire des commentaires payants sur les blogs. Écrire un article sponsorisé peut être une solution. Les blogs ont souvent des accords d’affiliation avec des produits technologiques et paieront pour obtenir un bon article sur un sujet précis.
Évidemment, cet argent demande un peu de travail. Vous devez vous inscrire, faire de jolies photos, mettre un titre et un descriptif qui donne vraiment envie de louer (et qui décrit précisément le lieu)… et publier votre annonce (c’est gratuit!)… Et pour le prix par nuit, je vous recommande de mettre un prix légèrement plus bas que le marché, pour ainsi obtenir vos premières réservations rapidement. De toute façon, vous pouvez retrouver plein d’autres astuces sur mon article complet sur Airbnb, et trouver quelques astuces pour bien mettre en valeur votre logement.

Tiens un stand de limonade lorsqu’il fait chaud dehors. Tu auras besoin d’une table pliante et d’un panneau portant l'inscription vente de limonade. Il te faudra aussi de la glace, des pailles, des gobelets en plastique, un grand pichet et, bien entendu, de la limonade. Si tu installes ton stand dans la cour d’entrée, prépare ta limonade dans la cuisine et garde-la au réfrigérateur pour qu’elle reste fraiche. Vends ta boisson au verre. Avant toute chose, demande à tes parents de se renseigner sur la règlementation en vigueur dans ta région, concernant la vente de boissons. En France, par exemple, cette idée ne fonctionnera pas, car il faut des autorisations pour le faire.
Et ce à plus forte raison si tu veux créer une chaîne avec du contenu plus controversé, comme une chaîne de "pranks" à la IbraTV. Car si tu te mets à chercher un travail dans les années qui suivent, cela pourrait se retourner contre toi... Et même en effaçant les vidéos présentes sur ta chaîne, il y a fort à parier que des petits malins en auront fait une copie, et pourront les republier sur Youtube.
Un étudiant étranger peut être inscrit dans une école de japonais pour une période maximale de deux ans. Après quoi, il a le choix entre suivre des cours dans une université ou intégrer un établissement d’enseignement professionnel. Or ces deux types d’institutions comptent sur les étudiants internationaux pour assurer leur survie. En raison du déclin de la natalité dans l’Archipel, près de la moitié des universités privées japonaises n’arrivent pas à trouver le nombre d’étudiants dont elles ont besoin pour s’en sortir. La situation est encore pire en ce qui concerne les écoles professionnelles. Beaucoup d’entre elles acceptent donc des étudiants venus de l’étranger sans tenir compte de leur niveau en japonais. Tout ce qu’elles demandent, c’est qu’ils paient leurs frais d’inscription et de scolarité. Les « faux étudiants » peuvent ainsi renouveler tranquillement leur visa en continuant à travailler au Japon.
Bonjour. J’ai lu vos conseils et votre article est vraiment intéressant. Je suis Tchadien, je suis en France depuis 4 mois en prépa MPSI (lycée Victor Hugo à Besançon). J’ai déjà donné des cours de soutiens dans mon pays aux élèves du primaire (à l’école française) pendant que j’étais en 1èreS. J’ai beaucoup réfléchis à comment faire pour avoir une stabilité financière sans entraver mes études et le soutien scolaire me semble être une bonne alternative.
Puis il y a ceux qui ont de l’or dans les mains et qui n’hésitent pas à en profiter. Avec des sites comme List Minut, ils parviennent à valoriser leurs savoir-faire. Pour preuve: Antonin et Patrick, deux frères qui poursuivent leurs études universitaires. «J’ai la main verte. J’adore m’occuper des jardins. Celui de nos parents, mais aussi celui des autres. J’offre mes services à bon prix, mais mon agenda est toujours très bien rempli. Du coup, je prends l’air, je vis ma passion et j’ai de l’argent de poche pour une vie estudiantine comblée,» nous explique Patrick. Antonin, lui, est plutôt bricoleur. «Via le site, je trouve des petits boulots. Cela va de repeindre une chambre à changer un robinet dans une cuisine. Cela me permet de gérer au mieux mon agenda. En plus, les gens sont généralement généreux et m’offrent toujours un peu plus que le devis établi. En plus, on se fait mutuellement de la publicité, mon frère et moi. Lorsqu’il fait un jardin et qu’il entend que des gens sont coincés avec des petits travaux à faire, il parle de moi. Bien évidemment, je fais pareil lorsque je suis dans une maison et que je me rends compte que le jardin est laissé à l’abandon…»
Lave des vélos ou des voitures si ton allée est assez grande. Rassemble de vieux chiffons ou des éponges, des serviettes, du produit nettoyant, un tuyau d’arrosage et un grand seau. Avec ce matériel, tu peux installer une station de lavage dans l’allée de ta maison pendant quelques heures le weekend. Lave chaque véhicule en te concentrant sur les endroits sales, rince-le soigneusement, puis essuie-le avec une serviette en microfibre. Demande à être payé 10 à 20 € par véhicule [10].
Dans 99% des cas, ce qui a été décrit précédemment est soit une arnaque (vous investissez de l’argent pour rien), soit une omission de détails (on oublie de vous dire que ça prendra beaucoup de temps). Il y a évidemment des ebooks qui valent le coup, ou des blogs qui génèrent vraiment l’équivalent d’un salaire. Mais ce ne sont que des cas de succès parmi tant d’autres d’échecs et d’argent gâché.
Et oui, il y a une solution pour se faire de l’argent de poche de soi même sans demander à maman/papa… Et si je vous disais en plus que cela ne prend pas plus de 2 minutes à faire et que TOUT est automatique (l’argent tombe tout seul à terme), vous me croyez? Lisez la suite, c’est tout con et ça peut vous rapporter plusieurs dizaines d’euros par mois!
Voici un petit job sympa que j'ai fait et qui te montrera bien comment avoir de l'argent rapidement quand on est étudiant, si tu as ton permis et une voiture ou, si tu veux en conduire une de ces sociétés qui font de la pub active sur leur véhicule, contacte une agence spécialisée. J'ai fait un peu d'argent sur des courtes missions avec ce type de boulot. Il me semble que carlogo pourrait être un bon vecteur pour une rentrée d'argent dans ta poche d'étudiant
L’exemple d’Audrey n’est malheureusement pas rare et si elle a réussi à redresser la barre en seconde sess, ce n’est pas toujours le cas. Le premier conseil est sans doute de n’opter pour cette solution que si tu sais avoir une volonté d’acier. L’argent perçu durant les deux mois d’été doit être équitablement réparti sur les dix mois qui suivent. Pierre, étudiant en architecture, a trouvé un moyen très simple (même si un peu archaïque) de faire. «Une fois mes salaires versés, je retire tout de mon compte et je divise la somme par dix. Chaque part est ensuite glissée dans une enveloppe et je sais que, chaque mois, je ne peux pas dépasser ce qu’il y a dans l’enveloppe. Mon défi, c’est d’arriver à avoir un reste et de le mettre dans l’enveloppe suivante. Cela fait trois ans que je fais comme ça et je suis même arrivé, à la fin de l’année dernière, à m’acheter le vélo dont je rêvais parce que j’avais fait des économies.»

À la date du 1er janvier 2017, les autorités ont recensé 65 270 étrangers vivant encore au Japon, malgré l’expiration de leur visa. Leur nombre est en constante progression depuis 2014. L’augmentation est particulièrement nette parmi les Vietnamiens avec 5 137 résidents illégaux, soit 35 % de plus qu’en 2016. Sur la totalité des étrangers en situation irrégulière de janvier 2017, 3 807 sont d’anciens étudiants internationaux, soit 11 % de plus par rapport à l’année précédente. Autrement dit, la multiplication du nombre des étudiants venus du Vietnam est allée de pair avec un accroissement du nombre des Vietnamiens restés illégalement au Japon.

J'ai fait mes petites recherches aussi et j'ai trouvé comment gagner de l'argent en tant qu'étudiant. J'ai acheté une place de parking avec mes économies (j'avais la chance d'en avoir), et je loue cet emplacement. C'est très prisé par chez moi donc elle est tout le temps louée. Je n'ai pas les problèmes que l'on a quand on loue un appartement et cela demande aussi moins d'apport personnel. C'est un oncle agent immobilier qui m'a donné le tuyau. Le seul souci, c'est que c'est difficile à trouver mais une fois acquis, c'est un bon investissement.
Le recours à de telles pratiques n’est un secret pour personne, pas plus les établissements qui enseignent le japonais que les bureaux du département de l’immigration où l’on délivre les visas pour le Japon. Mais ils font tous comme si de rien n’était, les premiers parce qu’ils veulent améliorer leur chiffre d’affaires et les seconds pour atteindre l’objectif de 300 000 étudiants internationaux en 2020 fixé par le gouvernement.
Au bout de quatre ans de recherches sur ce problème, j’ai l’impression que la majorité des ressortissants du Vietnam et du Népal inscrits dans les écoles de langue de l’Archipel sont de « faux étudiants » venus uniquement pour se remplir les poches. C’est l’un des quelque 600 établissements où l’on enseigne le japonais, dont plus de 200 ont moins de 10 ans d’existence, qui leur sert de porte d’entrée. Au Vietnam et dans d’autres pays en voie de développement, le « boom des études au Japon » a engendré une véritable « bulle des écoles de japonais ».
À la fin de l’année 2016, le nombre d’étudiants étrangers inscrits dans des établissements scolaires japonais a atteint le chiffre record de 277 331, soit quelque 100 000 de plus qu’il y a 4 ans. Dans ces conditions, le gouvernement de l’Archipel a de grandes chances de voir se concrétiser dès 2017 son objectif d’accueillir 300 000 étudiants internationaux d’ici 2020.
Quand vous encaissez un chèque ou vous faites un retrait, prenez suffisamment d'argent pour le mois, dans la mesure du possible. Ainsi, vous éviterez des déplacements fréquents au distributeur automatique de billets (DAB). Si vous comptez des frais s'élevant à 3 € en moyenne par retrait, le montant de vos dépenses peut devenir important à la longue [25].
×