Dans la famille des bons plans étudiants qu’on oublient trop facilement, il y a la revente des livres de l’année précédente. En effet, en plus de la liste des bouquins de l’année, vous devez acheter le livre du prof « indispensable pour avoir toutes les clés » (et qui coûte cher). Ce livre s’est révélé être la même chose que vos prises de notes, donc l’année suivante à moins d’être un amoureux des livres, pourquoi ne pas les vendre ? En plus ça fera de la place. Pour s’en débarrasser vous avez bien sur les librairies spécialisées type Gilbert Joseph, et les sites de reventes d’objet d’occasion Amazon, Priceminister, etc.. Aussi certaines associations et syndicats de votre fac se chargent de la transaction, renseignez-vous.
Si vous avez la main verte, pensez à vendre le fruit de vos récoltes. Vous pourrez tirer un bon prix de vos fruits, légumes et herbes aromatiques, la tendance à manger local et bio étant en forte hausse en ce moment. Si vous n’avez pas de jardin, pas de panique, vous pouvez toujours, faire des confitures, des compotes, des gelées de fruits partir de fruits vendus au rabais en fin de marché. Pour la vente, il vous suffit de faire marcher le bouche à oreilles. Prenez toutefois garde à obtenir auparavant un certificat de l’Agence fédérale pour la sécurité alimentaire (AFSCA).
Au Japon, personne ou presque ne voit d’objection à une telle augmentation. Même les gens hostiles à l’arrivée de travailleurs étrangers et d’immigrants dans l’Archipel se réjouissent de l’afflux de ces « étudiants venus de l’étranger ». Pour eux, c’est quelque chose de positif, au même titre que la multiplication des touristes étrangers. Mais que diraient-ils s’ils savaient que la majorité de ces étudiants sont là non pas pour apprendre le japonais mais pour gagner de l’argent, qu’ils se font exploiter, qu’ils prolongent leur séjour illégalement au-delà de la date d’expiration de leur visa et qu’ils vont même jusqu’à commettre des délits ?
Recherchez les tarifs en usage dans votre région. En votre qualité d'étudiante à l'université, vous pourrez appliquer un taux plus élevé, particulièrement si vous poursuivez des études en éducation, en psychologie, dans le secteur paramédical, en soins infirmiers ou si vous avez un certificat valide en secourisme ou en réanimation cardiorespiratoire (RCR). Dans certaines villes, vous pourrez gagner jusqu'à 15 € l'heure [12].
Pour les étudiants universitaires, le job étudiant le plus facile à trouver est celui de répétiteur. En effet, il suffit de proposer vos services à des parents pour donner des cours à domicile à leurs enfants en primaire ou à ceux qui sont au lycée. Comme leurs matières scolaires ne sont pas compliquées, elles ne nécessitent pas une longue préparation, vous parviendrez à les maîtriser en peu de temps. Vos missions sont très simples, vous n’avez qu’à réexpliquer à ces élèves la leçon donnée par leur professeur.
Dans la famille des bons plans étudiants qu’on oublient trop facilement, il y a la revente des livres de l’année précédente. En effet, en plus de la liste des bouquins de l’année, vous devez acheter le livre du prof « indispensable pour avoir toutes les clés » (et qui coûte cher). Ce livre s’est révélé être la même chose que vos prises de notes, donc l’année suivante à moins d’être un amoureux des livres, pourquoi ne pas les vendre ? En plus ça fera de la place. Pour s’en débarrasser vous avez bien sur les librairies spécialisées type Gilbert Joseph, et les sites de reventes d’objet d’occasion Amazon, Priceminister, etc.. Aussi certaines associations et syndicats de votre fac se chargent de la transaction, renseignez-vous.
On comprend le geste de ce figurant, avoir dégotté le meilleur des bons plans étudiants, ça en ferait tourner la tête à plus d’un. Des offres sont disponibles sur les sites de casting tels que Castingdujour, 01casting, Castprod, Casting, EtoileCasting… et aussi avec le Pôle emploi spectacle. Ayant testé, il s’agit de recherche un peu chronophage, et beaucoup d’aspirants stars écument ces annonces en long et en large, donc il faut être réactif.
Mais ne vous inquiétez pas. Il existe tellement d’autres manières de gagner de l’argent facile. Elles ne rapportent pas forcément à ceux et celles qui en parlent, donc … personne n’en parle. Mais à vous, elles peuvent vous donner un peu d’argent de poche, vous aider à arrondir vos fins de mois, et pourquoi pas, vous fournir un revenu supplémentaire.
Il y a environ 6 ans, au collège, j'ai commencé à faire du marketing Internet. C'était totalement accidentel mais cela a radicalement changé ma vie. En fait, au moment d’écrire cet article, cela fait plus de 4 ans que j’ai obtenu mon diplôme universitaire en chimie et biologie moléculaire. Cependant, j'ai été un acheteur Internet à temps plein depuis et n'ai jamais travaillé pour un employeur avec mon diplôme. Jusqu'ici, la route a été merveilleuse et chaque jour, je dois remercier Dieu pour cette merveilleuse opportunité d'être un entrepreneur en ligne. Aujourd'hui, je veux rendre. Donc, si vous êtes au collège et que vous voulez gagner de l'argent supplémentaire, suivez les étapes ci-dessous.
Bonjour ! Cela fait plus d’un an que je donne des cours de soutien scolaire. Il m’a suffit de déposer une annonce sur leboncoin et quelques jours plus tard j’avais déjà plusieurs demandes ! C’est un travail très agréable et gratifiant, et pourtant peu de personnes pensent à cette solution ! Cela ma également permis d’obtenir une bourse régionale grâce aux témoignages de mes élèves. Bref, c’est tout bénéf’ !
Pour commencer, dressez une liste de vos forces et compétences, même celles que vous n'avez jamais «gagnées» auparavant. Comment pouvez-vous combiner certaines de ces forces et compétences pour gagner un revenu? Cela aide aussi à regarder les besoins des gens. Quel problème pouvez-vous résoudre pour les gens? Pourquoi ce problème est-il important? Comment pouvez-vous résoudre ce problème d'une manière qui se démarque?

Pour se faire un peu d’argent, bon nombre d’étudiants travaillent à côté de leurs études, mais ce n’est pas chose facile. Il est évident que peu d'étudiants disposent de moyens suffisants pour financer leurs études, surtout s’ils n’ont pas la chance de bénéficier d'une bourse d’études. La seule issue qui s’offre à eux est de concilier leur statut d’étudiant à un travail à mi-temps. Voici quelques idées de métiers que vous pouvez pratiquer durant votre temps libre.
Recherchez des travaux de rédaction et de correction de textes. Les tarifs sont variables. Vous pouvez être payé au mot ou bénéficier d'un taux forfaitaire pour un projet ou dans certains cas, vous bénéficierez d'un taux horaire. Généralement, vous ne serez pas en mesure de percevoir des redevances ou de conserver des droits d'auteur sur vos travaux. Même en opérant pour votre propre compte, vous pourrez avoir un portefeuille et des relations précieuses qui seraient rentables plus tard, lorsque vous aurez un emploi plus stable [20].
×