Si vous êtes étudiant dans l’enseignement supérieur, vous êtes donc en mesure d’enseigner certaines matières que l’on retrouve au primaire ou au collège : les mathématiques, l’anglais et le français sont les matières les plus plébiscitées par les parents des jeunes élèves. Ainsi, faites une annonce et proposez vos services. Vous pouvez travailler 2 ou 3 heures tous les deux jours. Les séances se déroulent généralement au domicile des parents de l’élève. L’idéal reste bien sûr de constituer un petit groupe pour multiplier le revenu.

Faites un échange de services avec vos amis. Consacrez-vous un budget supérieur à vos moyens pour aller chez le coiffeur ou pour vos frais de soins esthétiques ? Avez-vous un ami qui ne peut pas s'empêcher de prendre des pâtisseries au café ou qui paie pour avoir des leçons particulières ? Pensez à l'argent que vous dépensez avec vos amis, puis essayez de trouver un moyen pour échanger ou troquer des services avec vos amis, afin de faire des économies.
J'ai fait mes petites recherches aussi et j'ai trouvé comment gagner de l'argent en tant qu'étudiant. J'ai acheté une place de parking avec mes économies (j'avais la chance d'en avoir), et je loue cet emplacement. C'est très prisé par chez moi donc elle est tout le temps louée. Je n'ai pas les problèmes que l'on a quand on loue un appartement et cela demande aussi moins d'apport personnel. C'est un oncle agent immobilier qui m'a donné le tuyau. Le seul souci, c'est que c'est difficile à trouver mais une fois acquis, c'est un bon investissement.
Il y a de plus en plus d'écoles privées qui se lancent dans les cours du soir surtout pour accompagner les étudiants qui passent un concours. Je suis devenue professeur dans une de ces structures. Dans mon domaine, je reprends mes cours des années précédentes et je transmets mon savoir aux plus jeunes. C'est un boulot d'étudiant compatible avec la poursuite de ses études. Si vous ne savez pas comment se faire de l'argent facilement en étant étudiant, vous pouvez aussi vous inscrire sur des sites qui proposent du service à la personne... Chacun doit faire selon ses goûts et selon les offres du marché.
Le recours à de telles pratiques n’est un secret pour personne, pas plus les établissements qui enseignent le japonais que les bureaux du département de l’immigration où l’on délivre les visas pour le Japon. Mais ils font tous comme si de rien n’était, les premiers parce qu’ils veulent améliorer leur chiffre d’affaires et les seconds pour atteindre l’objectif de 300 000 étudiants internationaux en 2020 fixé par le gouvernement.
Pour savoir si un emballage plastique est recyclable, recherche le symbole de recyclage. C’est un triangle composé de 3 flèches qui se trouve sur le fond ou au dos du contenant. Si le chiffre à l’intérieur de ce triangle est 1 ou 2, il est recyclable. Si c’est 3, 6 ou 7, il ne l’est pas. Et si le numéro est 4 ou 5, vérifie auprès de ton centre de recyclage si le contenant est acceptable [19].
Vous vous demandez comment gagner de l'argent lorsqu'on est étudiant, je vous réponds que si votre fac est dans une région touristique vous pouvez être embauché comme saisonnier dans la restauration. Si vous habitez une région agricole, là encore vous avez plus de chance de travailler pour la cueillette des fruits ou le ramassage du maïs. J'ai fait la saison des vendanges, c'est dur de couper le raisin ou de porter la hotte, mais ça rapporte bien.

Il s’agit toujours de travaux physiques effectués pendant la nuit, travaux que les Japonais n’ont pas envie de faire et qui par-dessus le marché sont les plus mal payés. Dans ces conditions, les étudiants étrangers ont bien du mal à gagner les 200 000 à 300 000 yens par mois escomptés, même en multipliant les emplois et en travaillant plus que les 28 heures hebdomadaires autorisées par la loi. Quand ils réalisent qu’ils se sont faits berner par les agences, il est déjà trop tard. Rentrer dans leur pays sans avoir remboursé leur emprunt signifierait la ruine pour leur famille. Les « faux étudiants » n’ont donc pas d’autre recours que de rester au Japon et de travailler jusqu’à ce qu’ils aient fini de payer leurs dettes.
S’il veut faire appel à des travailleurs étrangers pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre dont il souffre, le Japon doit regarder les choses en face et prendre les mesures appropriées. Mais au lieu de cela, il préfère laisser entrer des étrangers ayant emprunté de grosses sommes d’argent pour obtenir un visa d’étudiant, leur donner des emplois dont les Japonais ne veulent pas et récupérer l’argent qu’ils gagnent sous forme de frais de scolarité. Dans ces conditions, il est tout à fait naturel que beaucoup d’étrangers, déçus par le Japon, en viennent à détester notre pays.

Posez votre candidature pour obtenir une bourse d'études ou une subvention. Beaucoup d'étudiants pensent qu'ils ne sont éligibles qu'au financement auquel ils ont postulé initialement. C'est une erreur ! Souvent, il y a de nouvelles possibilités de bourses aux étudiants en fin de cycle, mais ces possibilités ne sont pas toujours largement diffusées. Vous pouvez aussi prétendre à bénéficier de l'une des bourses ou des subventions qui sont proposées par des groupes en dehors de votre université.
×