Un étudiant peut gagner de l'argent sur internet avec son tél mobile, parait-il. Il peut ainsi récupérer des € en téléchargeant des applis. Comme par exemple auprès de appvip. Il peut s'inscrire et répondre aux sondages proposés mais je crois qu'il lui faut pas mal de constance avant de se voir récompenser. Attention, je ne crois pas que ce soit le pactole.
Si vous êtes un noctambule, vous êtes sûr de trouver des étudiants aux aguets à la recherche d'un bar-express pendant la nuit de vendredi à samedi ou même celle du jeudi à l'occasion de certaines réceptions scolaires ! Si vous décidez de proposer vos produits à la foule nocturne, vous pourrez retenir l'idée intelligente de travailler avec un partenaire.
Puis il y a ceux qui ont de l’or dans les mains et qui n’hésitent pas à en profiter. Avec des sites comme List Minut, ils parviennent à valoriser leurs savoir-faire. Pour preuve: Antonin et Patrick, deux frères qui poursuivent leurs études universitaires. «J’ai la main verte. J’adore m’occuper des jardins. Celui de nos parents, mais aussi celui des autres. J’offre mes services à bon prix, mais mon agenda est toujours très bien rempli. Du coup, je prends l’air, je vis ma passion et j’ai de l’argent de poche pour une vie estudiantine comblée,» nous explique Patrick. Antonin, lui, est plutôt bricoleur. «Via le site, je trouve des petits boulots. Cela va de repeindre une chambre à changer un robinet dans une cuisine. Cela me permet de gérer au mieux mon agenda. En plus, les gens sont généralement généreux et m’offrent toujours un peu plus que le devis établi. En plus, on se fait mutuellement de la publicité, mon frère et moi. Lorsqu’il fait un jardin et qu’il entend que des gens sont coincés avec des petits travaux à faire, il parle de moi. Bien évidemment, je fais pareil lorsque je suis dans une maison et que je me rends compte que le jardin est laissé à l’abandon…»
Il y a quelques années, d’aucuns organisaient chez eux des ‘restos clandestins’. Un concept qui marchait assez bien chez les étudiants puisque cela permettait aux uns de guindailler et de ripailler à bon prix tandis que les autres gagnaient quelque menue monnaie pour arrondir leurs fins de mois et, à leur tour, pouvoir guindailler sans craindre de grever un budget déjà tendu. Mais le web 2.0 est passé par là et les grands repas conviviaux font moins recette. Aujourd’hui, on se la joue traiteur. C’est en tout cas le choix de Mehdi, étudiant en Histoire. «J’adore cuisiner, depuis toujours. J’ai toujours cuisiné avec ma maman et mes tantes. Ce n’était pas forcément bien vu dans ma famille où un homme n’aurait rien à faire en cuisine. Pourtant, cela m’a permis d’apprendre quelques astuces qui, aujourd’hui, me sont bien utiles.» Et Mehdi de nous raconter comment il a découvert Menu Next Door. «Je suis marocain et j’ai pleinement joué la carte de la tradition. Je n’ai pas cours le vendredi. Du coup, chaque vendredi, je propose un menu typique. Petite entrée et couscous. Durant toute la semaine, les gens passent leur commande. Le vendredi matin, je vais faire mes courses et puis je cuisine l’après-midi. Au début, c’était un gimmick avec quelques potes. Mais mes potes en ont parlé à leurs potes et, aujourd’hui, c’est une vingtaine de couscous que je prépare tous les vendredis. Et je dois avouer que je m’en sors pas trop mal,» conclut-il dans un éclat de rire.
Salut Erwin ! Merci beaucoup pour cet article. En fait il s’agit là d’une solution efficace pour résoudre ses problèmes financiers. Mais tout dépend de la réalité de chaque pays. Dans le mien par exemple pouvoir se faire 400 euro par mois en donnant des cours de soutien peut être une aubaine et pour cela il faudrait avoir beaucoup d’élèves, de chance et être très fort. En réalité avec beaucoup de chance et des connaissances on peut se faire 50-70 euro par mois en moyenne ce qui n’est pas mal. Mais comme je l’ai dis c’est une très bonne idée. Je l’ai expérimenté une année, mais actuellement je suis coursier de bureau et j’avoue que c’est très fatiguant. Je ne suis libre que les heures ou j’ai cours sinon je fais 8h de travail par jour et tout ça pour à peine 50 € par mois. Le problème c’est que je suis contraint. Pour m’en débarrasser je vais devoir finir mes études cette année ou trouver un super boulot. Mais je préfère la seconde option. Je te serai vraiment très reconnaissant de pouvoir me donner des conseils pratiques pour m’en sortir tout en ayant de bons résultats car cela compte beaucoup pour moi. Merci encore pour tout ce que tu fais pour nous.
Les gens s’imaginent souvent que les étudiants étrangers employés à temps partiel au Japon travaillent dans des superettes ou des chaines de restaurants. Mais les lieux où ceux-ci jouent un rôle vraiment important sont en général situés à l’abri des regards. Les « faux étudiants » sont chargés, entre autres, de préparer les ingrédients des boîtes-repas (bentô) vendues dans les supermarchés et les superettes, de trier les paquets livrés à domicile par les services de messagerie, de nettoyer les chambres d’hôtels et de distribuer les journaux.
Profite de tes dons d'agriculteur. Cultive des herbes aromatiques, des légumes ou des plantes pour les vendre. Attention, il faut que tu aies la main verte ! Si tes parents t’autorisent à planter ton propre potager, choisis des légumes faciles à cultiver comme les tomates, les concombres ou la laitue. Si tu comptes avoir des plantes à l’intérieur dans des pots, opte pour celles qui demandent peu d’espace et une faible exposition au soleil. Récolte tes légumes lorsqu’ils sont murs et vends-les dans des conteneurs en plastique ou des sacs en papier [5].
Vous pourrez aussi trouver du travail en distribuant des imprimés, en conduisant des collègues à l'aéroport. Vous pourrez aussi les emmener en ville pour faire leurs courses ou rencontrer leurs amis. Pensez aussi à créer votre propre service de livraison. Ainsi, vous serez en mesure de gagner de l'argent en faisant vos propres courses au supermarché, si vous en profitez pour faire, en même temps, les courses de vos camarades qui restent au campus.
Donne des cours particuliers à d’autres enfants. Pense aux matières scolaires dans lesquelles tu as les meilleures notes ou aux sujets qui te passionnent et que tu connais très bien. Aide tes pairs ou donne des cours à des enfants plus jeunes qui veulent prendre de l’avance avant la prochaine année scolaire. Affiche des dépliants publicitaires dans ton quartier ou ton école si c’est autorisé. Ils doivent indiquer les sujets que tu enseignes, les prix des cours et tous les services que tu offres.
Parmi les métiers adaptés à la situation des étudiants universitaires, celui de téléprospecteur à domicile peut vous intéresser. L’avantage de ce travail est que vous travaillez depuis votre domicile. Vous êtes par conséquent la seule personne à décider ce que vous faites de votre temps libre. Pour rejoindre la place de marché JobPhoning, il vous suffit d'être auto-entrepreneur et de disposer d'une connexion internet et d'un casque micro. Vous serez directement mis en relation avec des entreprises pour des missions d'appels sortants (prise de rendez-vous majoritairement). Contactez-nous si vous avez la moindre question, nous sommes là pour vous accompagner.
Il y a environ 6 ans, au collège, j'ai commencé à faire du marketing Internet. C'était totalement accidentel mais cela a radicalement changé ma vie. En fait, au moment d’écrire cet article, cela fait plus de 4 ans que j’ai obtenu mon diplôme universitaire en chimie et biologie moléculaire. Cependant, j'ai été un acheteur Internet à temps plein depuis et n'ai jamais travaillé pour un employeur avec mon diplôme. Jusqu'ici, la route a été merveilleuse et chaque jour, je dois remercier Dieu pour cette merveilleuse opportunité d'être un entrepreneur en ligne. Aujourd'hui, je veux rendre. Donc, si vous êtes au collège et que vous voulez gagner de l'argent supplémentaire, suivez les étapes ci-dessous.
Si vous êtes étudiant dans l’enseignement supérieur, vous êtes donc en mesure d’enseigner certaines matières que l’on retrouve au primaire ou au collège : les mathématiques, l’anglais et le français sont les matières les plus plébiscitées par les parents des jeunes élèves. Ainsi, faites une annonce et proposez vos services. Vous pouvez travailler 2 ou 3 heures tous les deux jours. Les séances se déroulent généralement au domicile des parents de l’élève. L’idéal reste bien sûr de constituer un petit groupe pour multiplier le revenu.

J’ai 13 ans et j’essaye de m’acheter un portable de grande valeur mais je veut l’acheter avec mon argent pour montrer à mes parents que je peux économiser et que je c’est gérer mon argent mais je n’arrivait pas à gagner de l’argent seule ducoup j’ai consulter cette article et je pense esseyer les conseils avec le voisinage je trouve sa moins risqué que sur internet j’ai juste peur d’aller voir les personnes mais je vais’ laisser ma peur de côté et je vais me lancer je vous redis de mes nouvelle bientot
Voyager à travers le pays dans un camping-car prend un peu de travail. Et, pour la plupart des gens, cela exige que vous travailliez pour un employeur aussi (au moins sur une base limitée) afin de vous permettre ce style de vie. Mais je vous promets que tout cela en vaut la peine - même le stress et la frustration que vous pourriez ressentir en démarrant une nouvelle entreprise ou en essayant de trouver Internet au milieu de nulle part pour pouvoir travailler à distance.
Il s’agit toujours de travaux physiques effectués pendant la nuit, travaux que les Japonais n’ont pas envie de faire et qui par-dessus le marché sont les plus mal payés. Dans ces conditions, les étudiants étrangers ont bien du mal à gagner les 200 000 à 300 000 yens par mois escomptés, même en multipliant les emplois et en travaillant plus que les 28 heures hebdomadaires autorisées par la loi. Quand ils réalisent qu’ils se sont faits berner par les agences, il est déjà trop tard. Rentrer dans leur pays sans avoir remboursé leur emprunt signifierait la ruine pour leur famille. Les « faux étudiants » n’ont donc pas d’autre recours que de rester au Japon et de travailler jusqu’à ce qu’ils aient fini de payer leurs dettes.
Présente-toi 15 minutes à l’avance. Ce quart d’heure te servira à passer en revue avec les parents les différentes règles à respecter dans la maison. Avant leur départ, tu pourras aussi te renseigner sur leurs attentes et leur demander les coordonnées des personnes à joindre en cas de problèmes. Renseigne-toi sur l’heure du coucher, sur les allergies et sur le comportement à adopter si un enfant se conduit mal. Note ces informations dans un carnet pour ne pas les oublier.
Si vous êtes un noctambule, vous êtes sûr de trouver des étudiants aux aguets à la recherche d'un bar-express pendant la nuit de vendredi à samedi ou même celle du jeudi à l'occasion de certaines réceptions scolaires ! Si vous décidez de proposer vos produits à la foule nocturne, vous pourrez retenir l'idée intelligente de travailler avec un partenaire.
×