Voici un petit job sympa que j'ai fait et qui te montrera bien comment avoir de l'argent rapidement quand on est étudiant, si tu as ton permis et une voiture ou, si tu veux en conduire une de ces sociétés qui font de la pub active sur leur véhicule, contacte une agence spécialisée. J'ai fait un peu d'argent sur des courtes missions avec ce type de boulot. Il me semble que carlogo pourrait être un bon vecteur pour une rentrée d'argent dans ta poche d'étudiant
Je sais qu’il y a une demande en cours de soutien dans beaucoup de matière. Le mieux pour savoir s’il y a de la demande c’est encore de réaliser une annonce que tu pourrais déposer dans les commerces proches de chez toi mais aussi de rechercher sur internet en publiant des annonces sur des sites spécialisés. Bon courage dans tes recherches et tiens nous au courant.
Pour s’inscrire dans une école de langue japonaise, il faut débourser quelque 1,5 million de yens (environ 11 485 euros) afin de couvrir les frais de scolarité de la première année, la commission de l’agence et diverses autres dépenses. Une somme inconcevable pour des Vietnamiens ordinaires. Pourtant certains d’entre eux se débrouillent pour trouver les fonds nécessaires en hypothéquant leur maison ou leurs terres. En dépit de la croissance économique régulière de l’économie des pays en développement comme le Vietnam, les conditions de vie y sont encore très dures. C’est la raison pour laquelle les familles envoient leurs enfants étudier au Japon en s’imaginant qu’ils vont s’y enrichir.

Pour savoir si un emballage plastique est recyclable, recherche le symbole de recyclage. C’est un triangle composé de 3 flèches qui se trouve sur le fond ou au dos du contenant. Si le chiffre à l’intérieur de ce triangle est 1 ou 2, il est recyclable. Si c’est 3, 6 ou 7, il ne l’est pas. Et si le numéro est 4 ou 5, vérifie auprès de ton centre de recyclage si le contenant est acceptable [19].
Le nombre d’écoles de l’Archipel spécialisées dans l’enseignement de la langue japonaise aux étrangers ne cesse d’augmenter, année après année. On en compte à l’heure actuelle plus de 600. Toutefois, beaucoup des élèves inscrits dans ces établissements se rendent au Japon non pas pour étudier mais pour gagner de l’argent, attirés par les promesses alléchantes d’intermédiaires peu scrupuleux. Pour ce faire, ils s’endettent lourdement et, une fois sur place, ils ont bien du mal à rembourser leurs emprunts avec les emplois mal payés qu’on leur réserve. Dans l’article qui suit, l’auteur dénonce les méthodes perverses de ce véritable « business de l’éducation ».
Vous avez été ou êtes au collège, au lycée, à l’université … Vous avez un domaine de prédilection, une passion sur laquelle vous êtes incollables ? Alors, proposez votre savoir et vos écrits à ce site. Toi, lycéen qui recherchait désespérément de l’aide pour ta dissertation sur Internet, tu es très probablement déjà tombé sur ce site te proposant d’acheter pour quelques euros ton devoir ! Maintenant fais la chose dans le sens contraire et propose désormais toutes tes dissertations de philosophie, d’histoire, de géographie, tes TPE et tout ce qui te semble bon ! Le principe est très simple. Vous proposez votre document, il est accepté ou non. Si il l’est, alors dès que quelqu’un l’achètera, vous toucherez un certain pourcentage de la vente. Attention toutefois, un contrat vous lie avec le site ! Un contrat, c’est quelque chose de fort. Vous cédez alors votre « oeuvre » au site et n’avez plus le droit de la divulguer ailleurs (sinon panpancucul). N’essayez pas d’envoyer des tas de documents plagiés ou non écrits de votre main, un logiciel anti-plagiat est présent et détectera « l’arnaque ». Plus vous envoyez de documents, plus vous empochez de l’argent. C’est vraiment pas plus dur que ça et c’est comme ça que lycéen, j’ai pu me faire plusieurs dizaines d’euros « sans rien faire » : c’est automatique et « à vie » alors pourquoi ne pas le faire?
Certains travaux à distance, comme l'écriture d'un blog ou l'écriture et la vente d'un livre électronique, peuvent également vous permettre de générer un revenu passif avec des liens d'affiliation et des ventes de produits. Certains vacanciers à temps plein technophiles génèrent un revenu passif sain grâce à leurs blogs. Gardez à l'esprit que l'écriture d'un blog réussi demande beaucoup de travail, et cela ne se fera certainement pas du jour au lendemain. Mais avec dévouement et le bon ensemble de compétences, vous pouvez y arriver.

Inscrivez-vous sur supermarmitte .Le concept est simple: si vous avez fait une tarte tatin que vous ne mangerez jamais tout seul, il suffit de l’indiquer sur le site, de dire le prix que vous en souhaitez et de revendre le surplus. Moins cher qu’au supermarché, meilleur que les plats tout prêts, c’est un bon moyen de gagner un peu d’argent tout en régalant son prochain.
Rendez-vous sur ClickBank.com/marketplace.html et parcourez leurs produits jusqu'à ce que vous en trouviez un que vous souhaitez promouvoir. Assurez-vous qu’un tel produit a une gravité minimale de 20, ce qui signifie que plus de 20 personnes l’ont promu et ont effectué une vente au cours des 30 derniers jours. Assurez-vous également que le produit paie au moins 20 euros par vente et possède une lettre ou une vidéo de vente convaincante.

Ce n’est pas un métier, mais c’est une condition sine qua non pour améliorer votre situation financière durablement. N’achetez le neuf qu’après avoir fais un tour sur les sites de vente d’occasion, louez votre chambre/appartement pendant vos absences prolongées, préférez les lieux qui proposent des remises pour les étudiants, surveillez les sites de deals, etc.


Cliquer pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour partager sur Tumblr(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Pinterest(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour envoyer par email à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Reddit(ouvre dans une nouvelle fenêtre)
Le gouvernement japonais exige par ailleurs que les étudiants étrangers soient en mesure de subvenir à leurs propres besoins. Il n’est censé accorder de visa qu’à ceux qui apportent la preuve qu’ils ont les moyens de payer leurs frais de scolarité et de vivre sans travailler. Dans les pays émergents comme le Vietnam, seuls les membres des classes les plus privilégiées peuvent se permettre de telles dépenses. Certains finissent donc par soudoyer les banques ou les organes de l’administration pour se procurer des documents falsifiés prouvant que leurs comptes bancaires sont bien remplis et les revenus de leurs parents, suffisants. Et ce sont bien entendu les agences qui se chargent de ces tractations frauduleuses.
A ceux qui veulent ce laisser tenter par des sondages ou des lectures de mail ou autres truc du genre, je voudrais rappeler qu’aujourd’hui quand vous laissez des infos sur vos habitudes de consomations, sur vos loisirs ainsi que des infos personnels (nom, adresse…) tout ça est revendu à des partenaires (au pluriel) qui peuvent à leur guise vous faire de la pub par téléphone et revendre eux même ce qu’on leur a vendu sur vous.
Au bout de quatre ans de recherches sur ce problème, j’ai l’impression que la majorité des ressortissants du Vietnam et du Népal inscrits dans les écoles de langue de l’Archipel sont de « faux étudiants » venus uniquement pour se remplir les poches. C’est l’un des quelque 600 établissements où l’on enseigne le japonais, dont plus de 200 ont moins de 10 ans d’existence, qui leur sert de porte d’entrée. Au Vietnam et dans d’autres pays en voie de développement, le « boom des études au Japon » a engendré une véritable « bulle des écoles de japonais ».

Cliquer pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour partager sur Tumblr(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Pinterest(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour envoyer par email à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Reddit(ouvre dans une nouvelle fenêtre)
Gagne de l’argent en vendant des objets faits main. Si tu aimes la créativité, transforme ton passetemps en une activité rentable. Tu peux fabriquer des bougies, des bracelets de l’amitié ou de jolies cartes de vœux. Vends ensuite tes produits artisanaux dans une foire locale, un marché hebdomadaire ou en ligne sur un site comme Etsy. Fixe le prix de tes articles en considérant le cout des matériaux utilisés dans la fabrication et le temps consacré à leur réalisation [7].
Détermine ton tarif. En France, le tarif horaire moyen pour le babysitting est d’environ 9 € l’heure. Il peut varier en fonction l’endroit où tu habites. Établis ton propre tarif en fonction du nombre d’enfants que tu surveilleras et de ton expérience. Assure-toi que les parents sont d’accord sur le montant de ton salaire avant d’accepter de prendre en charge leurs enfants. En France, l’âge minimum légal pour travailler est de 16 ans, mais il peut passer à 14 ans sous certaines conditions. Si tu es plus jeune, tu pourras surement proposer de garder tes frères et sœurs ou d’autres jeunes enfants de ta famille en échange d’un peu d’argent de poche [2], mais cela n'est pas légal.
La loi japonaise autorise les étudiants internationaux à travailler à temps partiel un nombre d’heures n’excédant pas 28 heures par semaine. Des agences parfaitement au fait de la situation, appâtent les gens en leur assurant qu’au Japon, les étudiants étrangers peuvent gagner facilement de 200 000 yens (environ 1 529 euros) à 300 000 yens (environ 2 293 euros) par mois avec un travail à temps partiel. Or au Vietnam, le salaire mensuel moyen de base se situe entre 10 000 yens (environ 76 euros) et 20 000 yens (environ 153 euros). La perspective de gagner dix fois plus attire naturellement des foules de candidats. Et c’est pourquoi nous assistons à un véritable boom « des études au Japon ».
À la fin de l’année 2016, le nombre d’étudiants étrangers inscrits dans des établissements scolaires japonais a atteint le chiffre record de 277 331, soit quelque 100 000 de plus qu’il y a 4 ans. Dans ces conditions, le gouvernement de l’Archipel a de grandes chances de voir se concrétiser dès 2017 son objectif d’accueillir 300 000 étudiants internationaux d’ici 2020.

Pour s’inscrire dans une école de langue japonaise, il faut débourser quelque 1,5 million de yens (environ 11 485 euros) afin de couvrir les frais de scolarité de la première année, la commission de l’agence et diverses autres dépenses. Une somme inconcevable pour des Vietnamiens ordinaires. Pourtant certains d’entre eux se débrouillent pour trouver les fonds nécessaires en hypothéquant leur maison ou leurs terres. En dépit de la croissance économique régulière de l’économie des pays en développement comme le Vietnam, les conditions de vie y sont encore très dures. C’est la raison pour laquelle les familles envoient leurs enfants étudier au Japon en s’imaginant qu’ils vont s’y enrichir.
Pour les étudiants universitaires, le job étudiant le plus facile à trouver est celui de répétiteur. En effet, il suffit de proposer vos services à des parents pour donner des cours à domicile à leurs enfants en primaire ou à ceux qui sont au lycée. Comme leurs matières scolaires ne sont pas compliquées, elles ne nécessitent pas une longue préparation, vous parviendrez à les maîtriser en peu de temps. Vos missions sont très simples, vous n’avez qu’à réexpliquer à ces élèves la leçon donnée par leur professeur.
Le marketing d'affiliation consiste à faire du bénévolat en tant qu'affilié (ou annonceur) pour une personne ou une entreprise. Vous aidez à promouvoir leurs produits et vous recevez une commission lorsque quelqu'un achète quelque chose par le biais de vos liens. Cela peut sembler compliqué au début, mais le processus est en fait assez simple une fois que vous l'avez compris. Oh, et le marketing d'affiliation est également gratuit, vous n'avez donc pas besoin de dépenser de l'argent pour gagner de l'argent.

Attention cependant, il ne faut pas confondre systèmes pyramidaux et opportunités de MLM ou marketing de réseau. Dans ces dernières, il y a un vrai produit à proposer, et vous recevez une formation au marketing, au web, à la vente et au recrutement. Des qualités qui pourront toujours vous servir par la suite. Je parle plus en détail de MLM et travail à domicile dans cet article.
Recherchez des travaux de rédaction et de correction de textes. Les tarifs sont variables. Vous pouvez être payé au mot ou bénéficier d'un taux forfaitaire pour un projet ou dans certains cas, vous bénéficierez d'un taux horaire. Généralement, vous ne serez pas en mesure de percevoir des redevances ou de conserver des droits d'auteur sur vos travaux. Même en opérant pour votre propre compte, vous pourrez avoir un portefeuille et des relations précieuses qui seraient rentables plus tard, lorsque vous aurez un emploi plus stable [20].
×