Au Japon, personne ou presque ne voit d’objection à une telle augmentation. Même les gens hostiles à l’arrivée de travailleurs étrangers et d’immigrants dans l’Archipel se réjouissent de l’afflux de ces « étudiants venus de l’étranger ». Pour eux, c’est quelque chose de positif, au même titre que la multiplication des touristes étrangers. Mais que diraient-ils s’ils savaient que la majorité de ces étudiants sont là non pas pour apprendre le japonais mais pour gagner de l’argent, qu’ils se font exploiter, qu’ils prolongent leur séjour illégalement au-delà de la date d’expiration de leur visa et qu’ils vont même jusqu’à commettre des délits ?
Tiens un stand de limonade lorsqu’il fait chaud dehors. Tu auras besoin d’une table pliante et d’un panneau portant l'inscription vente de limonade. Il te faudra aussi de la glace, des pailles, des gobelets en plastique, un grand pichet et, bien entendu, de la limonade. Si tu installes ton stand dans la cour d’entrée, prépare ta limonade dans la cuisine et garde-la au réfrigérateur pour qu’elle reste fraiche. Vends ta boisson au verre. Avant toute chose, demande à tes parents de se renseigner sur la règlementation en vigueur dans ta région, concernant la vente de boissons. En France, par exemple, cette idée ne fonctionnera pas, car il faut des autorisations pour le faire.
L’arnaque ici réellement consiste à vous faire croire que c’est une méthode efficace pour gagner de l’argent. Ce n’est pas le cas : vous passerez beaucoup de temps pour gagner peut-être 50 euros supplémentaires par mois. Le temps passé pourrait être investi dans des méthodes bien plus performantes : parcourez mon blog et vous en trouverez des dizaines.
L’idée demande bien évidemment un peu d’organisation et des choses à vendre. Vincent, un pote d’Eric, n’est plus étudiant. Mais il faisait partie de la première équipe, celle qui a vidé le grenier de la grand-mère, et il a décidé d’en faire un métier. Il s’est même fait une spécialité des meubles et autres toiles. Le reste, il le refourgue à Eric qui vend sur différents sites. Car c’est bien là que se situe le problème pour rendre cette solution efficace à long terme. Il faut toujours avoir des choses à vendre et cela prend souvent beaucoup de temps de récolter les objets. Pas de doute, travailler aux puces est un boulot à part entière.
La situation des « faux étudiants » est déplorable tant pour eux-mêmes que pour les Japonais. Pour venir dans l’Archipel, les étudiants internationaux empruntent de grosses sommes d’argent et une fois sur place, ils sont contraints de travailler pour payer leurs frais de scolarité et rembourser leurs dettes. Et les délits que commettent certains d’entre eux affectent aussi les Japonais.
Un autre avantage de workamping est que vous pouvez souvent vous retrouver travailler dans un environnement magnifique. Par exemple, aimeriez-vous travailler à Yellowstone ou au parc national des Glaciers? Qu'en est-il des Florida Keys ou du désert de l'Arizona? Que diriez-vous d'un mec ranch dans le Colorado ou d'une station privée dans les Blue Ridge Mountains? Des opportunités de travail sont disponibles dans les 50 États et dans des centaines de pays à travers le monde.
Joindre les deux bouts devient de plus en plus laborieux pour les étudiants qui ne bénéficient pas de bourses conséquentes ou de l’appui de leurs parents. Si vos moyens sont limités et que vous n’arrivez pas à vivre correctement avec votre budget actuel, il est peut-être temps de prendre les choses en main et de gagner en autonomie. Cet article vous propose d’explorer quelques pistes intéressantes pour travailler sans pour autant compromettre vos études. C’est parti !
Si vous êtes un noctambule, vous êtes sûr de trouver des étudiants aux aguets à la recherche d'un bar-express pendant la nuit de vendredi à samedi ou même celle du jeudi à l'occasion de certaines réceptions scolaires ! Si vous décidez de proposer vos produits à la foule nocturne, vous pourrez retenir l'idée intelligente de travailler avec un partenaire.
×