Il faut aussi savoir limiter son niveau de vie durant le temps des études car, si gagner de quoi vivre peut être une nécessité absolue pour certains étudiants, d'autres vont perdre trop de temps dans des activités lucratives destinées à s'offrir des repas au restaurant , des vêtements griffés etc. La qualité de leurs études et surtout le plaisir d'être étudiant s'en ressent car le bonheur et le privilège d'être étudiant devraient quand même être d'avoir le privilège de faire des études supérieures. Idem pour des lycéens de milieu défavorisés: Obtenir le bac avec un niveau suffisant pour "tenir en fac" ensuite est incompatible avec trop de petits boulots destinés à s'offrir "de la marque". Nb: Il ne s'agit pas de vanter le futur radieux des diplômés qui pourront dépenser sans compter grâce à leurs sacrifices de biens matériels pendant leur études juste d'inciter les étudiants à apprécier leur situation d'étudiants; ce qui est plus facile quand on prend le temps d'étudier sans lorgner sur les avantages matériels de ceux qui disposent d'un budget de travailleurs temps plein.
Il y a quelques années, d’aucuns organisaient chez eux des ‘restos clandestins’. Un concept qui marchait assez bien chez les étudiants puisque cela permettait aux uns de guindailler et de ripailler à bon prix tandis que les autres gagnaient quelque menue monnaie pour arrondir leurs fins de mois et, à leur tour, pouvoir guindailler sans craindre de grever un budget déjà tendu. Mais le web 2.0 est passé par là et les grands repas conviviaux font moins recette. Aujourd’hui, on se la joue traiteur. C’est en tout cas le choix de Mehdi, étudiant en Histoire. «J’adore cuisiner, depuis toujours. J’ai toujours cuisiné avec ma maman et mes tantes. Ce n’était pas forcément bien vu dans ma famille où un homme n’aurait rien à faire en cuisine. Pourtant, cela m’a permis d’apprendre quelques astuces qui, aujourd’hui, me sont bien utiles.» Et Mehdi de nous raconter comment il a découvert Menu Next Door. «Je suis marocain et j’ai pleinement joué la carte de la tradition. Je n’ai pas cours le vendredi. Du coup, chaque vendredi, je propose un menu typique. Petite entrée et couscous. Durant toute la semaine, les gens passent leur commande. Le vendredi matin, je vais faire mes courses et puis je cuisine l’après-midi. Au début, c’était un gimmick avec quelques potes. Mais mes potes en ont parlé à leurs potes et, aujourd’hui, c’est une vingtaine de couscous que je prépare tous les vendredis. Et je dois avouer que je m’en sors pas trop mal,» conclut-il dans un éclat de rire.
Vous avez été ou êtes au collège, au lycée, à l’université … Vous avez un domaine de prédilection, une passion sur laquelle vous êtes incollables ? Alors, proposez votre savoir et vos écrits à ce site. Toi, lycéen qui recherchait désespérément de l’aide pour ta dissertation sur Internet, tu es très probablement déjà tombé sur ce site te proposant d’acheter pour quelques euros ton devoir ! Maintenant fais la chose dans le sens contraire et propose désormais toutes tes dissertations de philosophie, d’histoire, de géographie, tes TPE et tout ce qui te semble bon ! Le principe est très simple. Vous proposez votre document, il est accepté ou non. Si il l’est, alors dès que quelqu’un l’achètera, vous toucherez un certain pourcentage de la vente. Attention toutefois, un contrat vous lie avec le site ! Un contrat, c’est quelque chose de fort. Vous cédez alors votre « oeuvre » au site et n’avez plus le droit de la divulguer ailleurs (sinon panpancucul). N’essayez pas d’envoyer des tas de documents plagiés ou non écrits de votre main, un logiciel anti-plagiat est présent et détectera « l’arnaque ». Plus vous envoyez de documents, plus vous empochez de l’argent. C’est vraiment pas plus dur que ça et c’est comme ça que lycéen, j’ai pu me faire plusieurs dizaines d’euros « sans rien faire » : c’est automatique et « à vie » alors pourquoi ne pas le faire?
English: Make Money (for Kids), Español: ganar dinero siendo niño, Português: Ganhar Dinheiro (para Crianças), Italiano: Guadagnare dei Soldi (per Ragazzini), Deutsch: Als Kind Geld verdienen, Русский: детям заработать деньги, Nederlands: Als kind geld verdienen, 中文: 赚取零花钱(针对小朋友), Čeština: Jak si vydělat peníze (pro děti), العربية: كسب الأطفال للأموال, ไทย: สร้างรายได้สำหรับเด็ก, Tiếng Việt: Kiếm tiền (dành cho trẻ em), Bahasa Indonesia: Menghasilkan Uang (untuk Remaja)

Quand on y réfléchis bien, pour en arriver à faire des équations, il vous aura fallu d’abord apprendre des bases de mathématiques en école primaire (CP, CE1, CE2..), puis au collège (6ème, 5ème) pour enfin être en mesure de faire des équations en 4ème. Si on additionne toutes ces années, il vous aura donc fallu 7 ans, pour être enfin capable de pouvoir résoudre des équations.


Une fois dans l’Archipel, les « faux étudiants » deviennent une main-d’œuvre précieuse. Le Japon souffre en effet d’une grave pénurie de travailleurs manuels. Le gouvernement n’autorise pas les étrangers à venir au Japon au titre d’un « travail non qualifié ». Il a organisé un système de « formation technique interne » qui permet à environ 210 000 étrangers d’entrer au Japon et d’y effectuer des tâches non qualifiées dans 74 secteurs bien définis. Il s’agit de travaux pour des PME dans le textile, la confection, les machines et la transformation des métaux ainsi que d’emplois sur des chantiers de construction et dans des usines de transformation des produits de l’agriculture ou de la pêche. Le Japon manque donc de main-d’œuvre dans bien des domaines où les étudiants internationaux sont considérés comme une véritable aubaine.
Attention cependant. Au gré des heures passées sur Internet à essayer de trouver LA méthode qui allait me faire gagner facilement beaucoup d’argent (indice chez vous sur votre écran : elle n’existe pas), j’ai pu identifier plein d’arnaques ou de pseudo-arnaques qui vous vendent la lune mais en réalité omettent des détails très importants – voire vous libèrent de plusieurs dizaines d’euros.
Lorsque vous êtes étudiant, vos moyens sont généralement très limités. Que vous soyez inscrits dans une université publique ou dans une université privée, comme l'une de celles qui font partie de la « Ivy League » américaine, vous aurez du mal à trouver les moyens nécessaires pour joindre les deux bouts, tout en essayant de terminer vos études brillamment. Cet article vise à vous présenter certaines méthodes qui vous aideront à gagner de l'argent sans mettre vos études en péril.
×