Il s’agit d’un moyen noble et digne de vous faire rémunérer. En plus de générer des entrées d’argent, ce moyen vous offre aussi la satisfaction d’avoir aidé quelqu’un à acquérir des connaissances dont il tirera profit, et qu’il transmettra peut-être lui-même à son tour, contre paiement. Dans ce dernier cas, mes félicitations, vous vous créez vous-mêmes vos futurs concurrents!
Devenez pet-sitter. Ce job qui consiste à consiste à garder des animaux chez vous ou chez leurs propriétaires pendant leur absence, mais aussi à promener des chiens pendant une demi-heure ou une heure. Classiquement les sites pour devenir pet-sitter tels qu’animaute ou toutoumiaou proposent de garder des chiens ou des chats mais vous pouvez également vous retrouver à garder un rat ou un serpent…
Dans 99% des cas, ce qui a été décrit précédemment est soit une arnaque (vous investissez de l’argent pour rien), soit une omission de détails (on oublie de vous dire que ça prendra beaucoup de temps). Il y a évidemment des ebooks qui valent le coup, ou des blogs qui génèrent vraiment l’équivalent d’un salaire. Mais ce ne sont que des cas de succès parmi tant d’autres d’échecs et d’argent gâché.
Salut Erwin. C’est tout simplement super cette voix que tu nous montres ! Je suis un étudiant ivoirien qui viendra très bientôt étudier en Licence 3 en Informatique à l’Université Clermont Auvergne. Je suis intéressé par le fait de donner des cours de soutien scolaire en maths précisément vu que j’ai de bonnes aptitudes dans ce domaine. Mais j’aimerais savoir si le fait d’être un étranger ne me porterait pas préjudice ?
Un autre avantage de workamping est que vous pouvez souvent vous retrouver travailler dans un environnement magnifique. Par exemple, aimeriez-vous travailler à Yellowstone ou au parc national des Glaciers? Qu'en est-il des Florida Keys ou du désert de l'Arizona? Que diriez-vous d'un mec ranch dans le Colorado ou d'une station privée dans les Blue Ridge Mountains? Des opportunités de travail sont disponibles dans les 50 États et dans des centaines de pays à travers le monde.
Audrey, étudiante en communication, se souvient de sa première année, difficile en termes pécuniaires. «Mes parents ont accepté que je fasse des études supérieures, mais je devais assumer de mon côté la bouffe et les sorties. Mon plan était simple: je bossais deux mois comme une folle, j’emmagasinais un maximum d’argent et je dépensais celui-ci au fil de l’année. Sauf que, comme de bien entendu, les choses ne se sont pas passées comme ça. Mi-octobre, j’avais déjà ‘mangé’ la moitié de mon capital. C’est comme si l’argent que j’avais me brûlait les doigts. À Noël, je n’avais plus rien et j’ai dû recommencer des baby-sittings pour avoir juste de quoi manger. Conséquence: ma seconde sess faisait peur à voir.»

Contactez le service de la promotion professionnelle. La plupart des universités ont un service qui s'occupe de la promotion professionnelle. Son rôle consiste à conseiller les étudiants en matière de recherche d'emploi. Ce service aide notamment les étudiants qui sont sur le point de terminer leurs études, à préparer leurs candidatures et leurs entretiens en vue d'avoir un emploi. Toutefois, ne pensez pas que vous ne devez faire appel à ce service que lorsque vos études approchent de leur fin.
×