Il faut aussi savoir limiter son niveau de vie durant le temps des études car, si gagner de quoi vivre peut être une nécessité absolue pour certains étudiants, d'autres vont perdre trop de temps dans des activités lucratives destinées à s'offrir des repas au restaurant , des vêtements griffés etc. La qualité de leurs études et surtout le plaisir d'être étudiant s'en ressent car le bonheur et le privilège d'être étudiant devraient quand même être d'avoir le privilège de faire des études supérieures. Idem pour des lycéens de milieu défavorisés: Obtenir le bac avec un niveau suffisant pour "tenir en fac" ensuite est incompatible avec trop de petits boulots destinés à s'offrir "de la marque". Nb: Il ne s'agit pas de vanter le futur radieux des diplômés qui pourront dépenser sans compter grâce à leurs sacrifices de biens matériels pendant leur études juste d'inciter les étudiants à apprécier leur situation d'étudiants; ce qui est plus facile quand on prend le temps d'étudier sans lorgner sur les avantages matériels de ceux qui disposent d'un budget de travailleurs temps plein.
Une autre forme de gardiennage est d'être un aubergiste intérimaire. Les aubergistes intérimaires sont des gens qui interviennent pour les propriétaires de chambres d'hôtes quand ils ont besoin d'être à l'extérieur de la ville pour assister à une conférence, s'occuper des affaires familiales ou simplement prendre une pause à court ou à long terme pour se reposer et se ressourcer.
Avec la multiplication des plateformes de freelancing, les étudiants qui sont à l’aise à l’écrit peuvent générer des revenus plus ou moins conséquents en rédigeant des articles informatifs, des billets d’humeur, des chroniques et des tests de produit. L’activité est particulièrement rentable dans la mesure où elle ne vous coûte que votre temps. Veillez à ne pas vous engager dans des deadlines trop serrées pour ne pas empiéter sur vos études.
Alors oui, c'est vrai,tu n'as pas encore ton bac. Tu fais encore des fautes d'orthographe et il reste souvent quelques coquilles dans tes devoirs. Mais tu n'as pas besoin d'être parfait pour aider des élèves plus jeunes que toi ! Il te faudra juste savoir comment bien faire comprendre une notion à un élève, et se montrer patient(e) si celui-ci met du temps à l'assimiler.
Suis un cours de certification ou une formation. Dans certains pays, il existe de petites formations de babysitteur accessibles à un public assez jeune. C’est notamment le cas au Canada. Si tu vis dans ce pays et que tu as au moins 11 ans, renseigne-toi sur le site de la Croix-Rouge canadienne. Tu peux aussi essayer d’obtenir une certification en premiers soins et en réanimation cardiorespiratoire. En France, il n’y a pas de formation spécifique de babysitteuse, mais tu peux passer le PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) dès l’âge de 10 ans. Les certifications t’enseigneront beaucoup de choses utiles. De plus, elles te permettront de [[faire du babysitting|trouver plus facilement un emploi de babysitteuse], car les parents auront davantage confiance en toi [3].
Prépare-toi pour ta première garde. Prends une boite ou un sac, et remplis-le avec tout ce dont tu pourrais avoir besoin. Par exemple, des collations, un chargeur de secours pour ton téléphone, une trousse de premiers soins... Mets-y aussi des articles pour les enfants que tu vas garder. Tu peux prendre des puzzles, des jouets, des livres à colorier ou de la colle à paillettes par exemple.
Lave des vélos ou des voitures si ton allée est assez grande. Rassemble de vieux chiffons ou des éponges, des serviettes, du produit nettoyant, un tuyau d’arrosage et un grand seau. Avec ce matériel, tu peux installer une station de lavage dans l’allée de ta maison pendant quelques heures le weekend. Lave chaque véhicule en te concentrant sur les endroits sales, rince-le soigneusement, puis essuie-le avec une serviette en microfibre. Demande à être payé 10 à 20 € par véhicule [10].

Au bout de quatre ans de recherches sur ce problème, j’ai l’impression que la majorité des ressortissants du Vietnam et du Népal inscrits dans les écoles de langue de l’Archipel sont de « faux étudiants » venus uniquement pour se remplir les poches. C’est l’un des quelque 600 établissements où l’on enseigne le japonais, dont plus de 200 ont moins de 10 ans d’existence, qui leur sert de porte d’entrée. Au Vietnam et dans d’autres pays en voie de développement, le « boom des études au Japon » a engendré une véritable « bulle des écoles de japonais ».
Tirez avantage de vos compétences en informatique et en saisie de données. Si vous êtes un dactylographe rapide et précis, si vous êtes inventif pour la création graphique ou si vous pouvez produire des tableaux et des diagrammes pour représenter des données, vous pourrez améliorer vos propres compétences et gagner de l'argent en enseignant et en aidant vos camarades à réaliser leurs travaux.
×