Cliquer pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour partager sur Tumblr(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Pinterest(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour envoyer par email à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Reddit(ouvre dans une nouvelle fenêtre)
Au départ, le gouvernement japonais a adopté une politique d’accueil des étudiants internationaux pour accroître le nombre des étrangers qui contribuent à l’avenir de l’Archipel en apprenant sa langue et en se familiarisant avec sa culture. Mais à l’heure actuelle, ce système est en train d’avoir l’effet contraire de celui recherché. Il faut donc que le Japon renonce sur le champ à l’objectif formulé au niveau national de porter le nombre des étudiants étrangers à 300 000 d’ici 2020.
Faites un échange de services avec vos amis. Consacrez-vous un budget supérieur à vos moyens pour aller chez le coiffeur ou pour vos frais de soins esthétiques ? Avez-vous un ami qui ne peut pas s'empêcher de prendre des pâtisseries au café ou qui paie pour avoir des leçons particulières ? Pensez à l'argent que vous dépensez avec vos amis, puis essayez de trouver un moyen pour échanger ou troquer des services avec vos amis, afin de faire des économies.
Jusqu’à une période récente, 60 % des étudiants internationaux du Japon étaient de nationalité chinoise. Mais depuis quelques temps, le nombre de Chinois reste pratiquement stable alors que celui des étudiants venus d’autres pays d’Asie, en particulier du Vietnam, augmente rapidement. En l’espace de quatre ans, les Vietnamiens sont devenus quatre fois plus nombreux au point qu’ils constituent à présent près du quart du total des étudiants étrangers, le pourcentage de Chinois n’étant plus que de 42 %.
3. Enquêtes en ligne- Vous pouvez vous tourner vers Internet pour gagner un peu d'argent. Il existe de nombreux sites qui vous paient pour participer à des sondages (mais ne rejoignez que les sites de sondages gratuits ou vous pourriez vous faire arnaquer). Vous ne gagnerez pas beaucoup d'argent, mais vous pourrez gagner un peu d'argent de poche pendant votre temps libre.

Un étudiant peut gagner de l'argent sur internet avec son tél mobile, parait-il. Il peut ainsi récupérer des € en téléchargeant des applis. Comme par exemple auprès de appvip. Il peut s'inscrire et répondre aux sondages proposés mais je crois qu'il lui faut pas mal de constance avant de se voir récompenser. Attention, je ne crois pas que ce soit le pactole.
La situation des « faux étudiants » est déplorable tant pour eux-mêmes que pour les Japonais. Pour venir dans l’Archipel, les étudiants internationaux empruntent de grosses sommes d’argent et une fois sur place, ils sont contraints de travailler pour payer leurs frais de scolarité et rembourser leurs dettes. Et les délits que commettent certains d’entre eux affectent aussi les Japonais.

Quand on y réfléchis bien, pour en arriver à faire des équations, il vous aura fallu d’abord apprendre des bases de mathématiques en école primaire (CP, CE1, CE2..), puis au collège (6ème, 5ème) pour enfin être en mesure de faire des équations en 4ème. Si on additionne toutes ces années, il vous aura donc fallu 7 ans, pour être enfin capable de pouvoir résoudre des équations.
Et vous oubliez une toute nouvelle façon de se faire un peu d’argent. Il s’agit de livrer des colis pour d’autres particuliers tout simplement. Je fais un trajet du point A au point B, quelqu’un me contacte car il est intéressé par mon trajet et me demande si je peux prendre avec moi un colis et le livrer. Une fois le colis donné à son destinataire, je touche une petite rétribution qui me permet de payer l’essence et ou le péage. Voilà, c’est simple et tout est sécurisé. Je vous conseille le site http://www.colisbree.com.
Tiens bon si les enfants se comportent mal. Sois ferme avec eux. S’ils essaient de te faire croire qu’habituellement ils ont le droit de faire quelque chose, alors que les parents t’ont précisé le contraire, sois prudent(e) et respecte les règles dictées par les parents. Par exemple, ne cède pas, si les enfants te disent qu’ils ont le droit d’aller au lit tard, alors que c’est faux. Si tu respectes bien toutes les consignes, les parents seront impressionnés par ta maturité et ton sens des responsabilités. Ils seront certainement enclins à recourir de nouveau à tes services !
Il y a de plus en plus d'écoles privées qui se lancent dans les cours du soir surtout pour accompagner les étudiants qui passent un concours. Je suis devenue professeur dans une de ces structures. Dans mon domaine, je reprends mes cours des années précédentes et je transmets mon savoir aux plus jeunes. C'est un boulot d'étudiant compatible avec la poursuite de ses études. Si vous ne savez pas comment se faire de l'argent facilement en étant étudiant, vous pouvez aussi vous inscrire sur des sites qui proposent du service à la personne... Chacun doit faire selon ses goûts et selon les offres du marché.

Une fois dans l’Archipel, les « faux étudiants » deviennent une main-d’œuvre précieuse. Le Japon souffre en effet d’une grave pénurie de travailleurs manuels. Le gouvernement n’autorise pas les étrangers à venir au Japon au titre d’un « travail non qualifié ». Il a organisé un système de « formation technique interne » qui permet à environ 210 000 étrangers d’entrer au Japon et d’y effectuer des tâches non qualifiées dans 74 secteurs bien définis. Il s’agit de travaux pour des PME dans le textile, la confection, les machines et la transformation des métaux ainsi que d’emplois sur des chantiers de construction et dans des usines de transformation des produits de l’agriculture ou de la pêche. Le Japon manque donc de main-d’œuvre dans bien des domaines où les étudiants internationaux sont considérés comme une véritable aubaine.

Contactez le service de la promotion professionnelle. La plupart des universités ont un service qui s'occupe de la promotion professionnelle. Son rôle consiste à conseiller les étudiants en matière de recherche d'emploi. Ce service aide notamment les étudiants qui sont sur le point de terminer leurs études, à préparer leurs candidatures et leurs entretiens en vue d'avoir un emploi. Toutefois, ne pensez pas que vous ne devez faire appel à ce service que lorsque vos études approchent de leur fin.

×