C'est tout nouveau sur le site ; l'on fournit une liste de sujets, à vous de voir lequel vous voulez rédiger. Le principe est simple, vous envoyez le document et vous remportez la prime associée ! Le sujet est accompagné d'un cahier des charges à respecter, c'est-à-dire qu'il doit comprendre un certain nombre de pages et traiter un certain nombre de sujets. Vous disposez d'un nombre de jours défini pour envoyer le document, cela peut varier entre 5 et 14 jours selon la taille du document et la complexité du thème à aborder. Les sujets sont classés par catégorie, il y en a pour tout le monde : marketing, management, comptabilité, droit, etc.

Quand on y réfléchis bien, pour en arriver à faire des équations, il vous aura fallu d’abord apprendre des bases de mathématiques en école primaire (CP, CE1, CE2..), puis au collège (6ème, 5ème) pour enfin être en mesure de faire des équations en 4ème. Si on additionne toutes ces années, il vous aura donc fallu 7 ans, pour être enfin capable de pouvoir résoudre des équations.
A partir du moment ou vous avez commencé à suivre quelques tutoriels, le mieux est de vous lancer dans des petits projets pour vous, qui n’ont pas besoin d’être très ambitieux, mais qui vous familiariseront avec la conduite d’un projet de A (l’idée) à Z (le déploiement, la gestion des bugs, etc). Cela peut être aussi bien un site, qu’une app, un jeu, ou autre.
Le nombre d’écoles de l’Archipel spécialisées dans l’enseignement de la langue japonaise aux étrangers ne cesse d’augmenter, année après année. On en compte à l’heure actuelle plus de 600. Toutefois, beaucoup des élèves inscrits dans ces établissements se rendent au Japon non pas pour étudier mais pour gagner de l’argent, attirés par les promesses alléchantes d’intermédiaires peu scrupuleux. Pour ce faire, ils s’endettent lourdement et, une fois sur place, ils ont bien du mal à rembourser leurs emprunts avec les emplois mal payés qu’on leur réserve. Dans l’article qui suit, l’auteur dénonce les méthodes perverses de ce véritable « business de l’éducation ».

Workamping est défini comme la négociation de votre temps et vos compétences pour quelque chose d'autre de valeur. Cela pourrait être un salaire horaire, un emplacement de camping gratuit pour la saison, ou une combinaison des deux. L'un des plus grands avantages de workamping est que le travail est souvent temporaire et saisonnier. Cela signifie que vous pouvez travailler pendant quelques semaines ou quelques mois, puis passer à autre chose.
Il y a quelques années, d’aucuns organisaient chez eux des ‘restos clandestins’. Un concept qui marchait assez bien chez les étudiants puisque cela permettait aux uns de guindailler et de ripailler à bon prix tandis que les autres gagnaient quelque menue monnaie pour arrondir leurs fins de mois et, à leur tour, pouvoir guindailler sans craindre de grever un budget déjà tendu. Mais le web 2.0 est passé par là et les grands repas conviviaux font moins recette. Aujourd’hui, on se la joue traiteur. C’est en tout cas le choix de Mehdi, étudiant en Histoire. «J’adore cuisiner, depuis toujours. J’ai toujours cuisiné avec ma maman et mes tantes. Ce n’était pas forcément bien vu dans ma famille où un homme n’aurait rien à faire en cuisine. Pourtant, cela m’a permis d’apprendre quelques astuces qui, aujourd’hui, me sont bien utiles.» Et Mehdi de nous raconter comment il a découvert Menu Next Door. «Je suis marocain et j’ai pleinement joué la carte de la tradition. Je n’ai pas cours le vendredi. Du coup, chaque vendredi, je propose un menu typique. Petite entrée et couscous. Durant toute la semaine, les gens passent leur commande. Le vendredi matin, je vais faire mes courses et puis je cuisine l’après-midi. Au début, c’était un gimmick avec quelques potes. Mais mes potes en ont parlé à leurs potes et, aujourd’hui, c’est une vingtaine de couscous que je prépare tous les vendredis. Et je dois avouer que je m’en sors pas trop mal,» conclut-il dans un éclat de rire.

Les sites tels que Movinpub ou Carlogo sont des entreprises spécialisées, qui colleront des pubs à la semaine ou au mois sur votre carrosserie, en échange de votre kilométrage parcouru. Plus vous roulez, plus vous gagnez, question de visibilité. Vous gagnerez ainsi entre 40 à 500 euros par mois selon l’agence, la taille de la publicité, et le kilométrage.
- 3 - Certainement la plus intéressante si vous avez déjà un ou plusieurs crédits en cours : Savez vous qu'en les regroupant via un rachat de crédit, vous pouvez réduire vos mensualités jusqu'à -60% ? Pour le vérifier, vous devriez passer par le comparateur de rachat de crédits qui est cité ici (il permet de comparer gratuitement et sans engagement les offres de plus de 40 établissements !)
A partir du moment ou vous avez commencé à suivre quelques tutoriels, le mieux est de vous lancer dans des petits projets pour vous, qui n’ont pas besoin d’être très ambitieux, mais qui vous familiariseront avec la conduite d’un projet de A (l’idée) à Z (le déploiement, la gestion des bugs, etc). Cela peut être aussi bien un site, qu’une app, un jeu, ou autre.
Avec la multiplication des plateformes de freelancing, les étudiants qui sont à l’aise à l’écrit peuvent générer des revenus plus ou moins conséquents en rédigeant des articles informatifs, des billets d’humeur, des chroniques et des tests de produit. L’activité est particulièrement rentable dans la mesure où elle ne vous coûte que votre temps. Veillez à ne pas vous engager dans des deadlines trop serrées pour ne pas empiéter sur vos études.
Si vous êtes un geek de la technologie et que vous achetez beaucoup de nouveaux produits, vous pouvez peut-être faire des commentaires payants sur les blogs. Écrire un article sponsorisé peut être une solution. Les blogs ont souvent des accords d’affiliation avec des produits technologiques et paieront pour obtenir un bon article sur un sujet précis.
Gardez à l'esprit que workamping ne remplacera probablement pas un revenu à temps plein. Pour de nombreux emplois de travail, vous échangez essentiellement votre temps pour un «hébergement» gratuit (un camping avec branchements complets), et peut-être d'autres avantages, comme la lessive, le Wi-Fi, les repas ou d'autres avantages. Mais cela peut être un excellent moyen de réduire vos dépenses mensuelles. Si vous pouvez trouver une opportunité de travail à temps partiel, cela vous laisse 20 heures (ou plus) par semaine à consacrer à la construction d'une autre source de revenu.
Vous pourrez aussi trouver du travail en distribuant des imprimés, en conduisant des collègues à l'aéroport. Vous pourrez aussi les emmener en ville pour faire leurs courses ou rencontrer leurs amis. Pensez aussi à créer votre propre service de livraison. Ainsi, vous serez en mesure de gagner de l'argent en faisant vos propres courses au supermarché, si vous en profitez pour faire, en même temps, les courses de vos camarades qui restent au campus.
×